La Liberté

Beny Steinmetz condamné

Partager cet article sur:
23.01.2021

Corruption » Un tribunal de Genève a condamné le milliardaire à cinq ans de prison.

Le Tribunal correctionnel de Genève a reconnu hier le magnat des mines Beny Steinmetz partiellement coupable de corruption d’agent public en Guinée et faux dans les titres. Il l’a condamné à cinq ans de prison ainsi qu’à verser 50 millions de francs.

Les deux coaccusés du milliardaire franco-israélien ont eux aussi été condamnés, comme le demandait le Ministère public. La directrice administrative de sociétés liées au Beny Steinmetz Group Resources (BSGR) écope de deux ans de prison avec sursis et doit restituer 50 000 francs, tandis que l’homme de terrain en Afrique est condamné à trois ans et demi de prison et à la restitution de 5 millions.

La justice a considéré que les trois prévenus avaient bel et bien œuvré de concert pour verser 8,5 millions de dollars de pots-de-vin entre 2006 et 2012 à Mamadie Touré, la quatrième épouse du président guinéen Lansana Conté, afin que BSGR obtienne des droits sur des mines du Simandou. Selon la Cour, tout a été fait pour brouiller les pistes et cacher certains noms. La défense va faire appel de ce jugement.

A l’époque des faits qui sont reprochés à Benjamin Steinmetz, une partie importante de l’activité du Beny Steinmetz Group Resources (BSGR) était conduite depuis Genève. L’homme d’affaires franco-israélien y était d’ailleurs domicilié. Aujourd’hui, le magnat des mines réside en Israël.

ats

Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00