La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Sous le soleil de Calexico

Le groupe américain reprend la route avec un album sur lequel, une fois encore, le mélange entre rock indé et sons latins fait merveille. Interview

Joey Burns (à gauche) et John Convertino, deux baroudeurs du rock indépendant américain. © Holly Andres
Joey Burns (à gauche) et John Convertino, deux baroudeurs du rock indépendant américain. © Holly Andres

Jean-Philippe Bernard

Publié le 22.04.2022

Temps de lecture estimé : 7 minutes

Partager cet article sur:

Musique » Au cœur de la nuit, les cuivres font une descente en ville. L’air est torride même pour les cow-boys échappés d’un désert de cactus. El Mirador, et sa guitare qui claque tel un fouet, ouvre le nouvel album homonyme de Calexico, groupe fondé à Tucson, voici 25 ans, par le guitariste Joey Burns et le batteur métronome John Convertino. Deux baroudeurs du rock indépendant yankee (Friends Of Dean Martinez, Giant Sand), inventeurs d’un cocktail épicé à base de country, de rock, d’envolées mariachis et d’orchestrations à la Morricone.

.embed-container { position: relative; padding-bottom: 56.25%; height: 0; overflow: hidden; max-width: 100%; } .embed-container iframe, .embed-container object, .embed-container embed { position: absolute; top: 0; left: 0; width: 100%; height: 100%; }

El Mirador, hanté par des invités de ma

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11