La Liberté

Christophe, des «mots bleus» avant le noir

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
17.04.2021

Musique » Les mémoires du chanteur français paraissent, un an après sa mort.

«J’aime l’inconnu. Je suis un mec bizarre. Un peu contradictoire.» Cette voix, unique, on ne pensait plus l’entendre. Pourtant, on la reconnaît d’emblée, même sans le son, là, couchée sur le papier, élégante, distante et pourtant si proche. C’est un miracle, un pur bonheur: treize mois après sa disparition, Christophe se raconte dans Vivre la nuit, rêver le jour. Un recueil fulgurant de souvenirs et d’émotions, rédigé durant les derniers mois de son séjour terrestre.

Quelle bonne idée a eu notre dandy noctambule préféré: en lieu et place d’une biographie laborieuse concoctée par un dévot de service, l’intéressé prend la plume, suit ou bouscule la chronologie selon son humeur du soir. Les chapitres sont courts, parfois minuscules mais tout l’art de l’auteur des Paradis perdus, d’Aimer ce que nous sommes et de tant d’autres merveilles se retrouve dans cet alignement de «mots bleus» consignés ava

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00