La Liberté

Un festival pour ouvrir des brèches

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Laurence Wagnera dévoilé hier l’affiche de la 38e édition du festival du Belluard. © Julie Folly
Laurence Wagnera dévoilé hier l’affiche de la 38e édition du festival du Belluard. © Julie Folly
Partager cet article sur:
02.06.2021

Le Belluard Bollwerk se «reconstruit» entièrement en plein air du 24 juin au 3 juillet

Elisabeth Haas

Arts vivants » Les sourires étaient optimistes hier, à l’heure où le festival du Belluard pouvait présenter aux médias sa 38e affiche. Après les désillusions de l’an dernier (la seconde vague de la pandémie a emporté même le «plan BB», imaginé pour compenser l’annulation du festival 2020), c’est confiante que Laurence Wagner donnait goût à la trentaine de propositions artistiques qu’elle se réjouit de montrer à Fribourg du 24 juin au 3 juillet prochains.

La directrice du Belluard Bollwerk n’a pas hésité à «construire, déconstruire, reconstruire» sa programmation, en tenant compte des restrictions et des ouvertures sur le front sanitaire. Aucun programme papier n’a été imprimé – c’est le site web du festival qui fera foi – pour pouvoir rester flexible, par exemple si un artiste ne pouvait pas venir en Suisse. A l’heure actuelle, 100 places par représentation sont mises en vente.

Le corps non binaire

La 38e édition se tiendra exclusivement en plein air, c’est-à-dire dans

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00