La Liberté

Du bienfait de la villégiature

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Entre jeu de masques et roman d’atmosphère, Florence Delay réinvente la mémoire familiale. F. Mantovani
Entre jeu de masques et roman d’atmosphère, Florence Delay réinvente la mémoire familiale. F. Mantovani
Partager cet article sur:
10.04.2021

Florence Delay » Dans Un été à Miradour, l’académicienne remonte le temps pour mettre en scène une famille de lettrés, la sienne. Loin de l’agitation actuelle!

Pour fuir la sphère pandémique et numérique, le virus et les réseaux sociaux; pour s’écarter des romans actuels aux titres ronflants (Génération fracassée, Instagrammable, Téléréalité…), il suffit de se laisser guider par Florence Delay. L’auteure remonte le temps et monte une «route à peine goudronnée», menant son lecteur à Miradour pour y passer un été calme et chaleureux, fleurant bon la nature, la littérature et une certaine vieille France.

Miradour, imposante bâtisse, se dresse au cœur du Pays basque. Elle avait été construite «dans les années vingt

Même sujet
Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00