La Liberté

Le langage de l’(abs)trait

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Non, Pierre-Alain Morel n’est pas fan d’autos. Il a peint des portraits de proches, représentés par leur voiture. © Alain Wicht
Non, Pierre-Alain Morel n’est pas fan d’autos. Il a peint des portraits de proches, représentés par leur voiture. © Alain Wicht
Partager cet article sur:
06.10.2021

Le Musée de Morat présente les œuvres de Pierre-Alain Morel, de retour de l’atelier Tinguely à Paris

Tamara Bongard

Exposition » «Il était grisant, enthousiasmant, de confier une exposition à Pierre-Alain Morel avant d’en voir le résultat», expliquait lundi Denis Decrausaz, en conférence de presse. Le directeur du Musée de Morat avait en effet proposé à l’artiste, avant son départ pour l’atelier Jean Tinguely à Paris, de présenter dans l’institution les œuvres qu’il y créerait. Le Fribourgeois a été plutôt prolifique pendant cette résidence qui a duré de septembre 2020 à août dernier. C’est ainsi seulement une sélection de ses créations – les plus représentatives – qui sont montrées dans l’accrochage, verni samedi et assorti d’une publication.

«C’était jubilatoire d’être invité avant de partir», a reconnu Pierr

Même sujet
Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00