La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Au Qatar, la culture à tout prix

Au Qatar, les musées prolifèrent à grand renfort de pétrodollars pour fleurir un désert culturel et combler un vide identitaire. Eclairage

Dessiné par Jean Nouvel, le Musée national du Qatar a été inauguré en 2019. © Jirayu Koontholjinda
Dessiné par Jean Nouvel, le Musée national du Qatar a été inauguré en 2019. © Jirayu Koontholjinda

Thierry Raboud

Publié le 12.11.2022

Temps de lecture estimé : 8 minutes

Partager cet article sur:

Moyen-Orient » Il y avait ici un désert sans histoire. Puis le pétrole a jailli, et les immeubles fiers, et le besoin de se raconter. Alors le Qatar, pour s’acheter une légitimité que cette Coupe du monde doit aussi entériner, a misé sur la culture.

Depuis deux décennies, les musées prolifèrent donc sur le sable de la péninsule, signés des plus grands architectes de la planète. Armada grandiloquente qui doit servir à damer le pion aux voisins émiratis sur l’échiquier régional (où Abu Dhabi a ouvert le jeu avec son Louvre en 2017), mais aussi à combler le vide identitaire d’une pétromonarchie en mal de passé comme d’avenir. L’éclairage de Lorraine Engel-Larchez, autrice de La politique culturelle du Qatar.

Quelle est l’origine de cette frén&eac

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11