La Liberté

Les «couillons» de la farce

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Une joyeuse bande de bras cassés en route pour le braquage du siècle, emmenée par un Ricardo Darin (tout à droite) en grande forme. © Filmcoopi
Une joyeuse bande de bras cassés en route pour le braquage du siècle, emmenée par un Ricardo Darin (tout à droite) en grande forme. © Filmcoopi
Partager cet article sur:
20.04.2021

Comédie sociale dopée au film de braquage, La revanche des losers est une jolie surprise

Olivier Wyser

La revanche des losers » Dès ce vendredi, les salles de cinéma fribourgeoises rouvrent leurs portes après des semaines de fermeture. Malgré les contraintes, les cinés ont concocté dans l’urgence une programmation qui a, disons-le, franchement de la gueule. Par exemple cette épatante comédie sociale argentine, La revanche des losers, qui aurait dû clore le Festival international de films de Fribourg (FIFF) en 2020, la fameuse édition annulée en raison du Covid-19, et qui trouve enfin le chemin des salles obscures helvétiques.

Nous sommes en 2001. L’Argentine s’apprête à vivre une crise économique sans précédent. Mais ça, Fermin (Ricardo Darin, génial), une ancienne gloire du football qui exploite une station-service dans un bled paumé, ne le sait pas encore. C’est ce moment on ne peut plus inopportun que cho

Même sujet
Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00