La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Quand Lise-Marie interviewe Lise-Marie

Publié le 24.06.2022

Temps de lecture estimé : moins d'1 minute

Partager cet article sur:

Je commençais à perdre espoir, mais l’année passée, cela s’est enfin produit! Après sept ans de travail à La Liberté, j’ai interviewé une Lise-Marie. Laquelle? Lise-Marie Graden, qui n’était pas encore préfète de la Sarine. Un grand moment d’émotion, où nous avons pu échanger sur notre prénom, si rare de nos jours. Et aujourd’hui, tout est devenu plus simple. Pour éviter d’éventuels: «Comment vous vous appelez déjà? Rose-Marie? Marie-Lise? C’est quelque chose avec Marie, non?», je dis simplement à mes interlocuteurs: «C’est Lise-Marie, comme la préfète.» Ce qui fait office de moyen mnémotechnique. Sauf que je n’avais pas pensé à toutes les conséquences: l’autre jour, mon homonyme a failli recevoir un mail que je voulais m’envoyer. Je ne vous explique pas les sueurs froides! La fâcheuse habitude de taper «lm» dans la fenêtre du destinataire. Désormais, je vérifie si c’est «Piller» ou «Graden» qui vient à la suite. Et j’en profite pour saluer toutes les Lise-Marie du canton! LMP

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • pictogramme abonné La Liberté Elle n’était qu’une starlette parmi les autres

    Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de Madonna. La Ciccone affiche désormais 64 ans au compteur, ce qui, vous en conviendrez, ne rajeunira personne. Qu’on aime...
  • pictogramme abonné La Liberté Il n’a pas eu l’occasion de raconter sa vie

    Seul au volant, vous traversez Avenches pour vous rendre à Fribourg. Tiens, un auto-stoppeur! L’espèce se faisant rare, vous vous arrêtez et l’embarquez. Il a...
  • pictogramme abonné La Liberté Message à mon double maléfique

    Vous l’avez reçu, vous aussi, ce mail envoyé par vous-même? Justement classé dans les indésirables, ce message de moi à moi dit en substance: «J’ai accès à...
  • pictogramme abonné La Liberté De la maltraitance des aliments

    Maltraitance envers les aliments. Voilà l’acte d’accusation. Il émane d’un être très cher à mon cœur d’artichaut. Donc je suis maltraitante. La plainte m’a été...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11