La Liberté

Gilles de Reyff, Givisiez

Gilles de Reyff, Givisiez © DR
Gilles de Reyff, Givisiez © DR
Partager cet article sur:
Publié le 04.10.2021

Le lecteur en Liberté

Homme de fer » Avec 33 ans de service, Gilles, 54 ans, est le doyen de l’OCN. Membre de l’exécutif de son village, il partage sa vie entre ses deux enfants, sa compagne Carole et ses deux filles, et enfin sa passion pour le sport qui ne s’est jamais démentie. Triathlète aguerri, il a participé à plusieurs reprises à la spectaculaire compétition Ironman. Il faut en effet être un «homme de fer» pour parcourir les 226 km qui séparent les coureurs de l’arrivée…

Vous jouez régulièrement avec vos limites. Racontez-nous le jour où vous les avez dépassées…

Lors de l’Ironman de Francfort en 2015, par 42 degrés. Nous étions 3064 au départ, 2006 à l’arrivée! Lors du marathon, j’ai dû me coucher un moment sur un banc, je ne savais plus où j’étais. Mais le plus dur a été de passer à la course devant mon hôtel et de vouloir à chaque fois mettre la flèche à gauche. La présence de mes proches m’a permis de terminer, peu avant la limite de temps autorisée qui était de 15 h…

Si vous nous parliez de cette personne exceptionnelle qui partage votre vie depuis six ans…

Tout paraît facile à ses côtés. Elle ne tient pas en place! Et puis, sa joie de vivre, bosseuse, attentionnée, à l’écoute mais aussi intelligente, épicurienne, bonne vivante… Tout comme moi en somme! (rires)

Gilles, qu’est-ce qu’il y a sur votre table de chevet?

Un chat chinois porte-bonheur, cadeau de mon amoureuse, qui m’accompagne avec un poème de mon fils lors de mes triathlons.

Vous vous souvenez de votre première voiture?

On en rit encore aujourd’hui! Lors de mon séjour à Zurich, j’ai acheté une VW Golf cabriolet modèle White Spécial GLi. Le soir même, devant le Beaulieu de Payerne, mon copilote du jour me demande si j’ai perdu le «i» de GLi…. Fort est de constater que j’avais en réalité acheté une GL!

Votre enfance, elle a une saveur particulière?

Lors de nos vacances au Lac-Noir, la couche de crème sur le lait ramené de la laiterie. Mon papa la prélevait, on la dégustait dans un bol avec du pain. Succulent!

Si vous étiez une saveur de chips?

Paprika de Zweifel! L’un de mes plats préférés quand ma moitié est absente…

Une citation?

Un esprit sain dans un corps sain… ou presque!

Votre mot de la fin?

Passion. Ae

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00