La Liberté

03.06.2021

Une confrontation bien trop déséquilibrée

Trop facile pour la Suisse © KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER
Trop facile pour la Suisse © KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER
Partager cet article sur:
03.06.2021

Face à un adversaire d'une insigne faiblesse, la Suisse a conclu victorieusement sa campagne de préparation pour l'Euro 2001. Elle s'est imposée 7-0 à Saint-Gall devant le Liechtenstein.

Il est très ardu de tirer des enseignements après une rencontre aussi déséquilibrée qui permet à la Suisse de cueillir son cinquième succès de l'année en cinq rencontres et le plus large depuis six ans. Avec un onze de départ qui comprenait plus d'amateurs que de professionnels, la formation de la Principauté n'a adressé qu'un seul tir vers la cage défendue par Yvon Mvogo. Ce neuvième Suisse - Liechtenstein de l'histoire s'apparentait, ainsi, davantage à un galop d'entraînement qu'à un véritable match. A neuf jours du choc contre le Pays de Galles à Bakou qui sera capital, la question est de savoir si se mesurer à une équipe qui n'avait sans doute pas le niveau d'une formation de Promotion League était pertinent.

Trois "gagnants"

Avec seulement deux titulaires du match de dimanche contre les Etats-Unis - Xherdan Shaqiri et Fabian Schär -, Vladimir Petkovic avait redistribué les cartes. Le "Mister" a opéré un choix surprenant dans les buts avec la préférence accordée pour ce match à Yvon Mvogo. Aligné durant 90 minutes, le Fribourgeois devrait ainsi être la doublure de Yann Sommer durant l'Euro alors que Jonas Omlin avait été l'an dernier officiellement désigné pour ce rôle.

Les deux autres "gagnants" de la soirée sont Mario Gavranovic et Christian Fassnacht. Le Tessinois a signé un triplé pour ses 12e, 13e et 14e buts le jour de sa 30e sélection. Il a également trouvé à deux reprises le poteau comme pour signifier que le titulariser samedi prochain à Bakou ne serait pas une aberration. Il s'avance désormais comme un véritable concurrent pour Breel Embolo. A l'heure de trancher, Vladimir Petkovic se souviendra peut-être que Mario Gavranovic avait adressé la passe décisive à Xherdan Shaqiri pour le 2-1 contre la Serbie il y a trois ans à Kaliningrad.

Auteur pour sa part d'un doublé, Christian Fassnacht a démontré qu'il pouvait être un véritable joker. Introduit à la pause, le demi des Young Boys n'a pas mis 20 secondes pour inscrire le 2-0 sur un service en or de Steven Zuber. Formé dans les séries inférieures avant de s'imposer à Winterthour alors qu'il avait déjà 22 ans, le Zurichois témoigne d'une réelle efficience devant le but qui justifie pleinement sa présence dans la liste des vingt-six.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00