La Liberté

Un avion militaire russe s'écrase sur un immeuble à Ieïsk: 15 morts

L'incendie a été maîtrisé par les pompiers à Ieïsk. © KEYSTONE/AP
L'incendie a été maîtrisé par les pompiers à Ieïsk. © KEYSTONE/AP
L'incendie a été maîtrisé par les pompiers à Ieïsk. © KEYSTONE/AP
L'incendie a été maîtrisé par les pompiers à Ieïsk. © KEYSTONE/AP


Publié le 18.10.2022
Partager cet article sur:


Quinze personnes ont perdu la vie à la suite du crash d'un avion militaire russe à Ieïsk, une ville du sud-ouest de la Russie, proche de l'Ukrainbe. Vladimir Poutine a présenté mardi ses condoléances aux familles endeuillées.

Les enquêteurs ont dit privilégier en tant que "principale" hypothèse la piste d'un "défaut technique" sur l'appareil, un Soukhoï 34, pour expliquer l'accident survenu la veille dans cette cité de 90'000 habitants. Ieïsk est située en face du port ukrainien de Marioupol, dévasté par les forces russes au début du conflit.

"Les secouristes qui travaillent sur le site ont trouvé une autre personne morte", a déclaré mardi après-midi le gouverneur de la région russe de Krasnodar, Véniamin Kondratiev. Les opérations de secours sont terminées. Un précédent bilan faisait état de 14 morts, dont trois enfants.

Vladimir Poutine "présente ses plus sincères condoléances aux familles qui ont perdu leurs proches dans cette catastrophe", a dit à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. L'accident a eu lieu lundi soir, quand le Soukhoï 34 s'est écrasé pendant un vol d'entraînement en plein milieu de barres d'immeubles.

Gigantesque incendie

L'avion, rempli de carburant, a rapidement pris feu, embrasant au passage, selon le ministère des Situations d'urgence, cinq niveaux d'un immeuble, couvrant quelque 2000 m2. Le Comité d'enquête russe a souligné que le pilote, qui a réussi à s'éjecter avant le drame, était interrogé par ses services.

Des enregistreurs de vol ont été récupérés sur le site de la catastrophe et des échantillons de carburant ont été prélevés à l'aérodrome d'où a décollé le bombardier, a poursuivi cet organisme chargé des principales investigations en Russie. L'avion est tombé sur un immeuble d'habitation comptant 600 résidents.

Vladimir Poutine avait rapidement dépêché sur place les ministres de la Santé Mikhaïl Mourachko et des Situations d'urgence Alexandre Kourenkov, selon le Kremlin. Le gouverneur Véniamin Kondratiev a, de son côté, décrété mardi une période de deuil dans sa région.

Deuil

Les images de l'explosion et des flammes enveloppant toute la façade du bâtiment ont provoqué de vives réactions en Russie. Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux montrait des habitants d'Ieïsk retrouvant le pilote à proximité de l'immeuble. Interrogé sur le fait de savoir si son appareil avait été abattu par un missile, encore hagard, il répond simplement: "Non".

Mardi, des Russes ont déposé des fleurs et des jouets, à la mémoire des trois enfants tués dans la tragédie, devant l'immeuble avec une pancarte: "Ieïsk. 17/10/2022. Nous nous souviendrons. Nous sommes en deuil".

Selon les autorités, quatre personnes, dont une fillette de cinq ans et un adolescent, ont été grièvement blessées et hospitalisées à Krasnodar, la capitale régionale. Sur des images des débris, on voit l'avion coupé en deux, le logo de l'armée russe sur l'une de ses ailes, avec des câbles dépassant du moteur.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11