La Liberté

07.05.2021

Nouvelles inculpations après la mort de George Floyd

Selon l'acte d'accusation fédéral révélé vendredi, les anciens collègues de Derek Chauvin se voient eux reprocher de ne pas être intervenus pour l'en empêcher (archives). © KEYSTONE/AP/Morry Gash
Selon l'acte d'accusation fédéral révélé vendredi, les anciens collègues de Derek Chauvin se voient eux reprocher de ne pas être intervenus pour l'en empêcher (archives). © KEYSTONE/AP/Morry Gash
Partager cet article sur:
07.05.2021

La justice fédérale a révélé vendredi avoir inculpé les quatre policiers impliqués dans la mort de George Floyd pour "violation des droits constitutionnels" de cet Afro-Américain. Ces poursuites seront menées en parallèle à la procédure en cours.

Le 20 avril, le policier blanc Derek Chauvin a été reconnu coupable du meurtre du quadragénaire noir à l'issue d'un procès organisé par l'Etat du Minnesota, dans le nord des Etats-Unis. Sa peine sera prononcée le 25 juin. Ses trois anciens collègues doivent être être jugés pour complicité de meurtre en août dans le même cadre. Ils risquent désormais également un procès devant la justice fédérale et, potentiellement, une nouvelle peine.

Ces "doubles" poursuites sont autorisées aux Etats-Unis mais relativement rares, et reflètent l'importance de ce dossier, au coeur de manifestations géantes contre le racisme et les violences policières cet été.

Non assistance

Le 25 mai, à Minneapolis, les quatre hommes avaient voulu interpeller George Floyd soupçonné d'avoir écoulé un faux billet de 20 dollars. Pour le maîtriser, ils l'avaient plaqué au sol et Derek Chauvin était resté agenouillé sur son cou pendant près de dix minutes, même une fois celui-ci évanoui et son pouls devenu indétectable.

Selon l'acte d'accusation fédéral révélé vendredi, Derek Chauvin est accusé d'avoir utilisé "une force déraisonnable pour un policier", qui a entraîné des blessures puis la mort de M. Floyd. Ses anciens collègues Tou Thao et Alexander Kueng se voient eux reprocher de ne pas être intervenus pour l'en empêcher.

Les trois hommes, ainsi que leur dernier collègue Thomas Lane, sont aussi accusés de ne pas avoir porté les secours nécessaires au quadragénaire malgré ses supplications et celles de passants affolés.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00