La Liberté

Menace de la faim réduite dans 16 pays grâce à une alliance suisse

L'Alliance d'ONG suisses sur l'alimentation a pu aider des centaines de milliers de personnes (archives). © KEYSTONE/EPA/YAHYA ARHAB
L'Alliance d'ONG suisses sur l'alimentation a pu aider des centaines de milliers de personnes (archives). © KEYSTONE/EPA/YAHYA ARHAB


Publié le 16.10.2022
Partager cet article sur:


L'Alliance suisse pour une alimentation durable dans le monde (Sufosec) a permis de réduire de parfois jusqu'à plus de 15% la menace de la faim ou de la malnutrition dans 16 pays où elle oeuvre depuis deux ans. Elle veut atteindre 20% d'ici 2024.

Selon une étude menée pour l'Alliance auprès de près de 15'000 ménages et publiée dimanche lors de la Journée mondiale de l'alimentation, les approches agroécologiques sont plus efficaces. Là où l'une d'entre elles au moins est appliquée, la menace de malnutrition diminue d'au moins 7%.

Cette part passe même à plus de 20% si plusieurs sont observées. Plus de 50'000 personnes par an sur deux ans les ont utilisées pour la première fois. Au total, dans les régions où Sufosec est active, cette situation permet à plus de 121'000 familles d'échapper aux problèmes de malnutrition à plus long terme.

En 2020, au moment où l'Alliance est devenue opérationnelle, un ménage sur quatre dans les pays était confronté à la faim. Deux tiers n'avaient qu'un accès limité à l'alimentation. Sufosec a apporté une assistance humanitaire à environ 850'000 personnes.

Entre 2019 et 2021, le nombre de personnes souffrant de la faim a augmenté de 150 millions dans le monde, selon les données de l'Agence de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). Près de 830 millions de personnes sont affectées, surtout en Afrique, en Asie et en Amérique latine.

La guerre en Ukraine, malgré un accord récent sur l'exportation de céréales et d'engrais, la pandémie, mais aussi la crise climatique étendent les inégalités. Les femmes sont les plus durement touchées par la malnutrition - 10% de plus que les hommes - et l'écart se renforce. Selon Sufosec, l'objectif de réduction de la faim ne doit pas se faire au détriment du climat et de la biodiversité. L'Alliance rassemble six ONG suisses de développement.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11