La Liberté

Le poids du cavalier ne doit pas dépasser 15% de celui du cheval

Surcharger un cheval est contraire à la loi sur la protection des animaux. (archives) © Keystone/83228678
Surcharger un cheval est contraire à la loi sur la protection des animaux. (archives) © Keystone/83228678


Publié le 24.05.2022
Partager cet article sur:


Un cavalier trop lourd sollicite considérablement le dos du cheval, ce qui n'est pas conforme à la protection des animaux. La règle d'or veut que le poids du cavalier ne dépasse pas 15% de celui de sa monture.

Le respect du poids est particulièrement important chez les jeunes cavaliers, lorsqu’ils deviennent trop grands et trop lourds pour leur animal, souligne mardi la Protection Suisse des Animaux (PSA) dans un communiqué. Les cavaliers adultes dépassent parfois aussi la limite recommandée de 15%.

Surcharger le cheval est contraire à la loi sur la protection des animaux. La limite de tolérance absolue est de 20% du poids du cheval, sachant qu’il faut aussi prendre en compte les compétences équestres et la condition physique du cheval. Le poids est un facteur important à clarifier pour savoir quel cheval convient.

Même les personnes fortes peuvent pratiquer l’équitation du moment où elles choisissent le type de cheval ou de poney approprié, relève la PSA. Cela vaut aussi bien pour l’équitation de loisirs que pour les tournois.

Dans son rapport sur les tournois équestres 2020, la PSA a constaté que les cavaliers étaient parfois trop lourds par rapport à la taille de leur poney ou petit cheval. La Fédération Suisse des Sports Equestres FSSE s'est saisie de ce problème, avec à la clé une nouvelle brochure de conseils.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00