La Liberté

30.03.2021

La ZAD du Mormont en cours d'évacuation

La police vaudoise a débuté l'évacuation de la ZAD sur la colline du Mormont. © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
La police vaudoise a débuté l'évacuation de la ZAD sur la colline du Mormont. © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Les policiers sont arrivés en nombre. Des barrages, déviations et fouilles ont été mis en place à l'entrée de La Sarraz et d'Eclépens pour limiter leur accès © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Les policiers sont arrivés en nombre. Des barrages, déviations et fouilles ont été mis en place à l'entrée  de La Sarraz et d'Eclépens pour limiter leur accès © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
La police commence à évacuer la ZAD du Mormont. © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
La police commence à évacuer la ZAD du Mormont. © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Les occupants de la ZAD - pour zone à défendre - ont appelé ces derniers jours le maximum de personnes à les rejoindre. © Keystone
Les occupants de la ZAD - pour zone à défendre - ont appelé ces derniers jours le maximum de personnes à les rejoindre. © Keystone
La police a débarqué mardi matin à l'aube pour déloger les militants qui occupent la ZAD du Mormont (VD). © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
La police a débarqué mardi matin à l'aube pour déloger les militants qui occupent  la ZAD du Mormont (VD). © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Partager cet article sur:
30.03.2021

L'évacuation de la ZAD du Mormont (VD) a commencé vers 8h15. La police a débarqué mardi matin à l'aube pour déloger les militants qui occupent cette colline depuis octobre pour protester contre l'extension de la carrière du cimentier Holcim.

Les policiers sont arrivés à 7h30 au pied de la colline. Ils ont donné 30 minutes aux zadistes pour quitter les lieux. Personne n'a obtempéré, a constaté Keystone-ATS. De nombreux policiers sont présents, en tenue anti-émeute. Un camion tonne-pompe est aussi sur les lieux.

Des observateurs sont sur place, mandatés par le gouvernement vaudois. Parmi eux, l'ancien conseiller Philippe Biéler. "C'est une mission indépendante, nous sommes là pour observer et tenter de pacifier les choses", a-t-il déclaré.

Une cinquantaine de zadistes ont formé un barrage humain à côté du cimetière au début de la colline. "La situation est anxiogène; nous avons peur de la violence qui pourrait découler de cette journée; nous voulons mener une résistance créative, en pointant du doigt Holcim", a déclaré une zadiste.

Barrages et déviations

L'alerte a été donnée peu après 06h00 dans le camp des zadistes sur la colline du Mormont, au-dessus de La Sarraz et d'Eclépens. Des barrages, déviations et fouilles ont été mis en place à l'entrée des deux villages pour limiter leur accès.

Tant Holcim que la commune de La Sarraz avaient entrepris des actions en justice pour chasser les activistes. Ceux-ci ont tenté de faire recours, mais sans succès, ouvrant la voie à une expulsion dès le 30 mars.

Sachant que leur départ forcé approchait, les occupants de la ZAD - pour zone à défendre - ont appelé ces derniers jours le maximum de personnes à les rejoindre. Pour compliquer la tâche de la police, ils ont aussi accéléré les constructions de défense, barricades, hamacs suspendus et autres cabanes dans les arbres.

La question est désormais de savoir jusqu'où iront les zadistes dans la résistance, alors que plusieurs voix ont appelé à une évacuation pacifique.

L'association des Orchidées du Mormont de Jacques Dubochet s'est par exemple dit "inquiète" de la confrontation entre zadistes et policiers. Le prix Nobel de chimie a exhorté à "un engagement sans failles dans la non-violence des deux côtés."

Soutiens

Les soutiens hors de la ZAD se sont multipliés ces derniers jours, à l'image de la manifestation qui a réuni plus de 1000 personnes vendredi à Lausanne. Le monde politique s'est également mobilisé: une motion a été déposée au Grand Conseil et une lettre ouverte signée par près de 130 élus a été adressée au gouvernement vaudois.

A noter aussi que la conseillère d'Etat Béatrice Métraux, en charge de l'environnement et de la sécurité, a rencontré la semaine dernière une délégation de zadistes. Rien n'a filtré de leurs discussions.

La première ZAD de Suisse a vu le jour le 17 octobre dernier sur la colline du Mormont. Les militants se sont précisément installés sur le plateau de la Birette, où Holcim souhaite étendre sa carrière. Un projet qui reste toutefois suspendu à un recours au Tribunal fédéral.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00