La Liberté

30.05.2021

La Suisse ne se laisse pas surprendre par le Bélarus

Vincent Praplan inquiète le portier bélarusse. © KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI
Vincent Praplan inquiète le portier bélarusse. © KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI
L'entraîneur suisse Patrick Fischer peut être satisfait des deuxième et troisième tiers-temps de ses joueurs. © KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI
L'entraîneur suisse Patrick Fischer peut être satisfait des deuxième et troisième tiers-temps de ses joueurs. © KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI
Partager cet article sur:
30.05.2021

Mission remplie pour la Suisse ! La sélection helvétique s'est facilement débarrassée du Bélarus 6-0 et n'a pas été détournée de son objectif initial: les quarts de finale.

Avec douze points, la Suisse est virtuellement qualifiée avant son dernier match mardi contre la Grande-Bretagne. Jamais depuis l'instauration des deux groupes de huit équipes en phase préliminaire, une équipe avec un total de 12 points n'a manqué l'accession aux quarts de finale.

Face au Bélarus, dernier de la poule, les Suisses n'ont pas fait traîner les choses. Un défenseur bélarusse "scotché" à la bande par le duo Scherwey-Herzog, un palet qui revient devant la cage adverse et Christoph Bertschy, qui ouvre le score après 36 secondes de jeu.

Les joueurs de Patrick Fischer n'ont malheureusement pas embrayé sur cette ouverture du score précoce. Ils ont livré une copie médiocre en première période avant que Joël Vermin ne profite d'un rebond consécutif à un tir de Timo Meier pour doubler la mise (19e).

Les Suisses sont revenus sur la glace avec un autre état d'esprit. La voie du succès s'est libérée avec le but de Sven Andrighetto (22e) d'un beau tir du poignet. Au terme d'une action digne du manuel, Grégory Hofmann a inscrit le 4-0 après un beau numéro de duellistes avec Enzo Corvi (33e). Vermin aura été l'homme du match côté helvétique avec un doublé et un assist pour l'attaquant de Genève-Servette.

Pour ce deuxième match du week-end après la défaite contre la Russie (1-4), Patrick Fischer avait remis Leonardo Genoni devant la cage et fait rentrer la paire défensive Untersander-Moser au détriment du duo lausannois Frick-Heldner. Les tournus du coach national semblent jusque-là porter ses fruits. Sans doute qu'ils aident vingt-huit coureurs à vivre bien ensemble dans une bulle qui se réduit à l'hôtel et à la patinoire.

Le calendrier offre à la Suisse la possibilité de soigner son total de points avec un dernier rendez-vous contre la Grande-Bretagne, qui partage le même nombre de points que le Bélarus. Aux hommes de Fischer d'en profiter pour se classer le plus haut possible et éviter ainsi la Finlande, ogre du groupe B.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00