La Liberté

24.06.2021

La Suisse à nouveau touchée par une vague de violents orages

Les pompiers ont été fortement sollicités suite aux fortes pluies et à la grêle (image symbolique). © KEYSTONE/PETER SCHNEIDER
Les pompiers ont été fortement sollicités suite aux fortes pluies et à la grêle (image symbolique). © KEYSTONE/PETER SCHNEIDER
Les pompiers ont été fortement sollicités suite aux fortes pluies et à la grêle (image symbolique). © KEYSTONE/PETER SCHNEIDER
Les pompiers ont été fortement sollicités suite aux fortes pluies et à la grêle (image symbolique). © KEYSTONE/PETER SCHNEIDER
De violents orages accompagnés de fortes pluies et de grêle ont touché certaines régions de la Suisse mercredi soir, comme ici Sonceboz (BE). © Keystone/MARCEL BIERI
De violents orages accompagnés de fortes pluies et de grêle ont touché certaines régions de la Suisse mercredi soir, comme ici Sonceboz (BE). © Keystone/MARCEL BIERI
Depuis mercredi soir, aucun train ne circule entre Sonceboz-Sombeval et Moutier, ni entre Courtelary et Reuchenette-Péry sur la ligne Bienne - La Chaux-de-Fonds. © Keystone/MARCEL BIERI
Depuis mercredi soir, aucun train ne circule entre Sonceboz-Sombeval et Moutier, ni entre Courtelary et Reuchenette-Péry sur la ligne Bienne - La Chaux-de-Fonds. © Keystone/MARCEL BIERI
Certains ruisseaux sont sortis de leur lit et des routes ont dû être fermées. © Keystone/MARCEL BIERI
Certains ruisseaux sont sortis de leur lit et des routes ont dû être fermées. © Keystone/MARCEL BIERI
Selon un météorologue de SRF, la Suisse se trouve à la limite orientale d'un creux dépressionnaire. © Keystone/MARCEL BIERI
Selon un météorologue de SRF, la Suisse se trouve à la limite orientale d'un creux dépressionnaire. © Keystone/MARCEL BIERI
Partager cet article sur:
24.06.2021

De violents orages accompagnés de fortes pluies et de grêle ont touché certaines régions de la Suisse mercredi soir. Les tempêtes ont provoqué des perturbations ferroviaires, des inondations et des infiltrations d'eau en de nombreux endroits.

Le Jura bernois a été particulièrement touché. Depuis mercredi soir, aucun train ne circule entre Sonceboz-Sombeval et Moutier, ni entre Courtelary et Reuchenette-Péry sur la ligne Bienne - La Chaux-de-Fonds. MétéoSuisse a relevé sur Twitter que 64 millimètres de pluie ont été mesurés dans le Vallon de Saint-Imier (BE) en seulement une demi-heure.

La ligne ferroviaire Soleure - Moutier a été également interrompue en raison d'un glissement de terrain. Le retour à la normale devait intervenir en fin d'après-midi

La police cantonale bernoise a été contactée mercredi environ 800 fois entre 18h00 et 21h30. La plupart des appels concernaient des infiltrations d'eau. Certains ruisseaux sont sortis de leur lit et des routes ont dû être fermées. A certains endroits, des hydrocarbures ont fui dans les cours d'eau.

Avec respectivement 500 et 150 annonces, le Jura bernois et la Haute-Argovie ont été particulièrement touchés, a twitté jeudi la police cantonale bernoise, qui indique ne pas avoir connaissance de personnes blessées.

7500 dommages déclarés

Plus de 7500 dommages ont été déclarés à la Mobilière, pour un montant qui pourrait avoisiner plus de 60 millions de francs, a indiqué l'assureur dans un communiqué. A Neuchâtel, le plus gros assureur ménage du canton a enregistré 1540 cas de sinistres dans le canton depuis lundi.

Le nombre de sinistres liés à la grêle à La Chaux-de-Fonds s'élève à 1400, a précisé à Keystone-ATS Pierre-André Praz, agent général. Les cas liés aux fortes intempéries qui ont dévasté une partie du village de Cressier (NE), se montent à 72. Les montants se montent au total à plus de 3 millions de francs.

L'Etablissement cantonal d'assurance et de prévention (ECAP) évalue lui à environ 15 millions de francs les dégâts en lien avec les violentes intempéries qui se sont abattues mardi soir sur Cressier et les villages alentour.

L'ECAP a dénombré entre 200 et 250 cas dans le village sinistré et 200 cas dans les autres communes, a déclaré jeudi Jean-Michel Brunner, directeur de l'ECAP à Keystone-ATS. Pour la grêle qui s'est abattue lundi sur les Montagnes neuchâteloises, l'institution anticipe entre 500 et 800 cas pour des dommages allant entre 2 et 3 millions de francs.

Pas d'eau potable à Cressier

L'eau n'était toujours pas potable jeudi en fin d'après-midi à Cressier, sauf dans les zones définies. Les habitants de la commune devaient également continuer à évacuer les rues dès l'apparition des premières précipitations. Un ramassage des déchets et encombrants, organisé par la protection civile et la voirie communale, est prévu dès vendredi matin et jusqu'à dimanche.

Les orages se sont aussi abattus dans les environs de Liestal, indique la police cantonale de Bâle-Campagne. Cette dernière a reçu environ 1000 appels d'urgence, et les pompiers ont été contactés près de 300 fois. Deux automobilistes ont été blessés dans le canton de Thurgovie. Un arbre est entré en collision avec la voiture du premier tandis que le second a perdu le contrôle de son véhicule.

La situation est demeurée moins intense à Genève, où le Service d'incendie et de secours (SIS) est intervenu 47 fois en 24 heures. Les pompiers ont notamment mené une opération mercredi soir pour rechercher deux personnes qui faisaient du paddle sur le Rhône. Leur aventure se termine bien: elles ont été retrouvées saines et sauves à l'abri de l'orage près d'une zone de loisirs.

Gare de l'aéroport touché

A Zurich, il est tombé un peu moins de 50 millilitres d'eau à la gare de l'aéroport mercredi soir. Le trafic a dû être interrompu. Le trafic grandes lignes a pu reprendre jeudi matin vers 08h30, ont tweeté les CFF. Des lignes régionales ont aussi été impactées.

Tard dans la soirée de mercredi, de l'eau avait pénétré dans la gare. Une partie de la voie ferrée se trouvait sous plusieurs centimètres d'eau et de boue. L'infiltration d'eau a été maîtrisée pendant la nuit et les travaux de nettoyage progressaient bien jeudi matin.

Selon un météorologue de SRF, la Suisse se trouve à la limite orientale d'un creux dépressionnaire. Une telle situation météorologique peut se produire de temps en temps, a déclaré Jürg Ackermann. La présence de ce creux à un même endroit pendant "si longtemps" est par contre inhabituel.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00