La Liberté

22.04.2021

L'hélicoptère Ingenuity vole une deuxième fois sur Mars

Durant son deuxième vol sur Mars, l'hélicoptère Ingenuity a volé plus haut et plus longtemps. © KEYSTONE/EPA/NASA/JPL-Caltech/MSSS / HANDOUT
Durant son deuxième vol sur Mars, l'hélicoptère Ingenuity a volé plus haut et plus longtemps. © KEYSTONE/EPA/NASA/JPL-Caltech/MSSS / HANDOUT
Partager cet article sur:
22.04.2021

Ingenuity, le petit hélicoptère de la Nasa, a réussi un deuxième vol plus risqué sur Mars jeudi, après être entré dans l'Histoire lundi en devenant le premier engin motorisé à s'envoler sur une autre planète, a annoncé l'agence spatiale américaine.

Ce vol, qui a duré 51,9 secondes contre 39,1 secondes lundi, associait "plusieurs nouveaux défis" par rapport au premier, "notamment une attitude maximale plus élevée, une durée plus longue et des mouvements latéraux", a relevé la Nasa dans un communiqué.

Ingenuity a décollé à 05h33 (11h33 heure suisse), et s'est élevé à cinq mètres de hauteur, alors qu'il s'était arrêté à trois mètres lors du vol précédent et l'appareil a effectué pour la première fois un mouvement latéral, accomplissant deux des ambitions de la Nasa.

"Cela semble simple, mais il y a tellement d'inconnues sur la façon de faire voler un hélicoptère sur Mars. C'est pour ça que nous sommes là, pour trouver des réponses à ces questions", a expliqué Havard Grip, un de ses pilotes à distance.

Un mois d'expériences

Les données reçues semblent indiquer que ce deuxième vol "a répondu aux attentes", a déclaré Bob Balaram, ingénieur en chef du projet.

"Nous avons deux vols sur Mars à notre actif, ce qui veut dire qu'il y a encore beaucoup à apprendre au cours de ce mois avec Ingenuity", a-t-il ajouté.

D'autres vols sont prévus, mais "la durée de vie" d'Ingenuity sera "déterminée par la façon dont il atterrit" à chaque fois, avait expliqué MiMi Aung, cheffe du projet de l'hélicoptère, affirmant vouloir "pousser notre véhicule jusqu'à ses limites".

L'expérience Ingenuity s'arrêtera quoi qu'il arrive au bout d'un mois, pour laisser le rover Perseverance, à bord duquel il est arrivé sur Mars, se consacrer à sa tâche principale: chercher des traces de vie ancienne sur la planète rouge.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00