La Liberté

L'action Credit Suisse refranchit brièvement le cap des 3 francs

Malgré son rebond du jour, l'action Credit Suisse affiche toujours un plongeon d'environ deux tiers par rapport à son cours au début de l'année. (archives) © KEYSTONE/ENNIO LEANZA
Malgré son rebond du jour, l'action Credit Suisse affiche toujours un plongeon d'environ deux tiers par rapport à son cours au début de l'année. (archives) © KEYSTONE/ENNIO LEANZA


Publié le 09.12.2022
Partager cet article sur:


L'action Credit Suisse continuait d'avoir les faveurs de la cote vendredi, après avoir déjà terminé en tête du SMI des valeurs vedettes la veille, repassant brièvement la marque symbolique de 3 francs sous laquelle elle était tombée mardi.

La banque aux deux voiles a présenté les premiers résultats du deuxième volet de sa gigantesque augmentation de capital, qui a renfloué comme attendu sa trésorerie de 2,24 milliards de francs.

A 09h45, la nominative Credit Suisse s'enrobait de 1,6% à 2,99 francs, après être remontée à 3,052 francs dans les premiers échanges, ce qui lui valait la première position d'un SMI en recul de 0,17%. La performance du titre est toutefois à relativiser, le cours affichant toujours un plongeon de deux tiers depuis le début de l'année.

En plus de l'augmentation de capital, qui devrait permettre à Credit Suisse de renforcer son ratio de fonds propres durs (CET1) de près de 140 points de base (pb), la banque a réalisé des progrès dans la négociation de la vente d'une partie substantielle de ses activités de titrisation (SPG) à l'américain Apollo, dont la finalisation est attendue au 1er trimestre 2023, relève Christian Schmidiger, de la Banque cantonale de Zurich (ZKB).

Dans son commentaire, l'analyste souligne par ailleurs que les mesures d'économie introduites par la banque le 8 décembre devraient permettre de réaliser en 2023 près de 80% des économies visées de 1,2 milliard de francs. Toutefois, en raison des risques liés à la restructuration et des incertitudes autour des sorties de capitaux, il maintient sa recommandation de pondération au marché.

Succès relatif

Mirabaud souligne pour sa part que 98,2% des actions nouvellement émises ont trouvé preneur, et qu'avec le premier volet de l'augmentation de capital, qui avait permis de lever 1,76 milliard fin novembre, grâce notamment à la contribution de Saudi National Bank (SNB), désormais actionnaire à hauteur de 9,9% , Credit Suisse est parvenu aux 4 milliards initialement visés avec l'opération.

Dans un billet vitriolé, le portail d'information financières Inside Paradeplatz (IP) met quant à lui le doigt sur les plus de 16 millions de titres qui n'ont pas été souscrits, malgré un prix d'émission plus qu'alléchant de 2,52 francs l'unité, rappelant qu'il y a six mois à peine, l'action Credit Suisse s'échangeait à près de 6,50 francs.

Et de signaler que selon les données officielles de l'opérateur boursier SIX, des nouvelles actions ont été rachetées à hauteur de 738'000 francs par des membres du conseil d'administration et de 489'000 francs par des dirigeants exécutifs. Alors que les hauts responsables de la banque gagnent "plusieurs millions" par année, ils n'ont même pas participé à hauteur de 50'000 francs - 44'500 francs en moyenne, a calculé IP - à l'opération.

Le site se souvient toutefois qu'en août, le président Axel Lehmann s'était porté acquéreur d'un paquet d'actions Credit Suisse pour un million de francs.

ats, awp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11