La Liberté

24.06.2021

Pas de deuxième classe surnuméraire pour Matran

L'exécutif de Matran voulait assurer le maintien des huit classes actuelles se trouvant dans la commune. © La Liberté
L'exécutif de Matran voulait assurer le maintien des huit classes actuelles se trouvant dans la commune. © La Liberté

LMP

Partager cet article sur:

La commune n'a pas obtenu l'autorisation cantonale de financer le salaire d'un enseignant afin d'assurer le maintien d'une de ses classes de 3H à 8H.

Echec pour Matran. La commune ne pourra pas financer une classe de 3H à 8H, comme l’a décidé la Direction de l’instruction publique, de la culture et du sport (DICS). Rappelons que l’exécutif matranais voulait garder les huit classes se trouvant dans la commune en prenant en charge le salaire annuel de deux enseignants pour deux classes dont le maintien n’était pas assuré en raison des effectifs. Ceci afin d’éviter que des élèves soient envoyés à Avry, l’autre commune du cercle scolaire. La demande de l’exécutif avait déjà été acceptée pour la classe de 1H à 2H par la DICS.


Le Conseiller d’Etat Jean-Pierre Siggen explique les raisons du refus concernant la classe de 3H à 8H dans une lettre que la direction a transmise à La Liberté. Cette missive a été adressée aux parents qui avaient écrit afin de demander le maintien de la classe. «La DICS se doit d’assurer une égalité de traitement avec l’ensemble des communes fribourgeoises. Ainsi, pour la prochaine année scolaire, la DICS a refusé toutes les demandes d’ouverture de classes primaires surnuméraires. La seule ouverture accordée demeure la 4e classe de 1H-2H pour le cercle scolaire d’Avry-Matran.» Le Conseiller d’Etat mentionne aussi le fait que le besoin de remplaçants est énorme.


De son côté, le syndic de Matran Nicolas Rérat regrette cette décision et en prend acte.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00