La Liberté

Fribourg demande à la Confédération de réintégrer Horizon Europe

Le Conseil d'Etat approuve l'idée venant du Grand Conseil d'adresser à l'Assemblée fédérale une initiative cantonale demandant d'entreprendre les démarches pour que la Suisse puisse réintégrer le programme de recherche de l'UE.

L'Université de Fribourg mais aussi les Hautes Ecoles souffrent de la mise à l'écart de la Suisse des programmes de recherche européens. © Freiburger Nachrichten
L'Université de Fribourg mais aussi les Hautes Ecoles souffrent de la mise à l'écart de la Suisse des programmes de recherche européens. © Freiburger Nachrichten

MAG

Publié le 21.11.2022
Partager cet article sur:

La décision du Conseil fédéral en mai 2021 de renoncer à l’accord institutionnel négocié avec l’Union européenne a un impact négatif sur les universités, instituts et Hautes Ecoles. Depuis, la Suisse ne peut plus participer au programme de recherche Horizon Europe, doté d’un budget de 95,5 milliards d’euros pour les années 2021 à 2027. Pour y remédier, les députés Grégoire Kubski (ps, Bulle) et Antoinette de Weck (plr, Fribourg) proposent de transmettre à l’Assemblée fédérale une initiative cantonale demandant d’entreprendre dans les meilleurs délais les démarches nécessaires afin de réintégrer ce programme européen. 

Le Conseil d’Etat annonce ce lundi qu’il soutient cette idée. Dans la foulée, il soumet directement un projet de décret au Grand Conseil, qui en débattra prochainement. 

Selon une estimation de l’Université de Fribourg, les financements obtenus grâce à l’Union européenne s’élevaient à 55 millions entre 2007 et 2020, rien que pour le canton de Fribourg. Huit projets sont en cours à l’Université pour un financement global d’environ 9,2 millions de francs. Mais le Conseil d’Etat note qu’au-delà du financement, Horizon Europe permet de favoriser l’établissement d’un réseau de recherche international et apporte prestige et visibilité. «L’exclusion de la Suisse entraînera un affaiblissement de sa capacité d’innovation et de sa compétitivité, écrit-il dans son message. A moyen terme, il est aussi à prévoir que les meilleurs chercheurs choisissent des engagements dans des pays entièrement associés». 

La Confédération a débloqué des aides transitoires pour réduire l’impact financier de la non-association de la Suisse à Horizon Europe. Mais pour le Conseil d’Etat fribourgeois, «elles ne sauraient compenser les pertes en termes d’attractivité et de rayonnement, les réseaux de recherche perdus et la perte des meilleurs chercheurs». 

 

 

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11