La Liberté

18.05.2021

Les députés fribourgeois saluent la qualité des comptes 2020

Les députés fribourgeois saluent la qualité des comptes 2020 © Charly Rappo
Les députés fribourgeois saluent la qualité des comptes 2020 © Charly Rappo

ATS

Partager cet article sur:

Les comptes ont été bouclés avec un bénéfice de 0,8 million de francs, malgré la crise sanitaire. Le soutien à l'économie et à la population a réjoui, alors que le report d'investissements a déçu.

L'entrée en matière n'a pas été contestée. Le grand argentier Georges Godel s'en est réjoui. "Mais attention, quand on croit qu'on a gagné, on a déjà perdu", a averti le magistrat du Centre, dont c'était la dernière présentation des comptes, en se référant aux perspectives budgétaires sur fond de persistance de la pandémie.

"Qui aurait l'outrecuidance de dénoncer les comptes de l'Etat", a lancé le chrétien-social Claude Chassot, au nom du groupe Vert Centre Gauche. "Il a fallu aider l'économie et les habitants". Mais le député s'est demandé "jusqu'à quand le château fort tiendra bon". D'où la nécessité de maîtriser les charges, lui a répondu Georges Godel.

"Nous prenons acte des comptes avec une certaine satisfaction", a dit Elias Moussa au nom du groupe PS. Satisfaction mitigée toutefois, parce que des économies ont été réalisées via des investissements qui ont chuté de 29,2%. Il faut stopper ces reports, sachant que le plan de relance ne suffira pas, a-t-il insisté.

Geler les embauches

Pour l'UDC, "l'équilibre est le fruit de dissolution de provisions et de réserves", a constaté Stéphane Peiry. La provision BNS a ainsi fondu à 53 millions de francs. "La pandémie ne s'est pas arrêtée au 31 décembre. Et c'est là que les choses deviennent inquiétantes", a noté le député eu égard à des dépenses parfois généreuses.

C'est pourquoi l'UDC propose de geler les embauches pour notamment diminuer le poids de l'Etat dans l'économie fribourgeoise. "Je doute que le Conseil d'Etat ait ce courage, surtout en année électorale", a déploré Stéphane Peiry. Une approche rejetée au nom du Centre par Hubert Dafflon, qui a parlé d'un exercice d'équilibriste.

"Dépenses et recettes représentent 12'300 francs par habitant", a calculé le député, sachant que le canton affiche des montants de 4 milliards de francs. Au nom du PLR, Peter Wüthrich a mis en exergue les prélèvements sur la fortune, tout en saluant la qualité du travail de grand argentier de Georges Godel.

Son collègue de parti Claude Brodard, le député qui préside la puissante commission des finances et de gestion, s'est réjoui de l'absence de recours à l'emprunt. N'empêche qu'à ses yeux le canton de Fribourg dispose d'une fiscalité des personnes physiques trop lourde qui entrave son développement économique.

Généreuse BNS

Dans le détail, l'Etat de Fribourg a bouclé ses comptes avec un bénéfice de 786'000 francs précisément, à comparer aux 364'000 francs prévus au budget. Les dépenses liées à la crise du Covid-19 ont porté sur 77,1 millions. Elles ont été compensées par des revenus supplémentaires et d’importants prélèvements sur la fortune.

Sur le total, 24,4 millions de francs se rapportent aux mesures de soutien à l’économie et 31 millions concernent un soutien aux hôpitaux publics. Un montant de 15,9 millions est par ailleurs imputable aux charges spécifiques touchant aux organes ayant servi à gérer l'impact de la pandémie.

Les financements spéciaux ont atteint 135,2 millions de francs, avec la constitution d’une provision liée aux effets de la crise sanitaire (85 millions) et la constitution du fonds des mesures de relance (50 millions). A noter que la part au bénéfice de la Banque nationale suisse (BNS) a été plus élevée que prévu (99,3 millions).

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00