La Liberté

04.10.2021

Le Conseil d'Etat fribourgeois dresse le bilan de la législature

Pour Jean-François Steiert: «La majorité des objectifs a été réalisée au regard des défis fixés par l'exécutif il y a bientôt cinq ans». © KEYSTONE
Pour Jean-François Steiert: «La majorité des objectifs a été réalisée au regard des défis fixés par l'exécutif il y a bientôt cinq ans». © KEYSTONE

ATS

Partager cet article sur:

Le Conseil d'Etat fribourgeois dresse un bilan positif de la législature qui s'achève. Marquée par la pandémie depuis un an et demi, la période 2017-2021 a vu nombre de projets aboutir. D'autres le seront après les élections cantonales.

La majorité des objectifs a été réalisée au regard des défis fixés par l'exécutif il y a bientôt cinq ans, a constaté lundi à Fribourg le président du Conseil d'Etat Jean-François Steiert, en présence de ses six collègues in corpore à l'Ecole des métiers. La conférence de presse intervenait à un mois du renouvellement des autorités.

"Il reste du pain sur la planche", a admis Jean-François Steiert, au vu du résultat pour le moins mitigé sur le Grand Fribourg du 26 septembre. A commencer par la constitution d'un centre cantonal fort qui demeurera à l'agenda, a assuré celui qui comme trois autres ministres sollicitera un nouveau mandat du peuple les 7 et 28 novembre.

En charge de la sécurité et la justice, Maurice Ropraz, qui ne se présente pas à une réélection, est revenu sur l'irruption de la crise sanitaire du coronavirus en mars 2020. "D'un jour à l'autre, tout s'est arrêté", a rappelé le magistrat PLR. "Les crises ont le don de révéler les forces et les faiblesses d'une société."

Près de 500 décès

L'Etat de Fribourg a su s'adapter à la situation, avec le télétravail, les mesures de restriction, puis l'organisation de la vaccination, sans oublier un "vaste éventail" de mesures de soutien à l'économie. Un plan de relance de plus de 63 millions a été voté par le Grand Conseil, sans compter l'apport fédéral pour un milliard.

La restriction des contacts sociaux, avec son impact psychologique, a retenu l'attention d'Anne-Claude Demierre, en charge de la santé. "Toute la population fribourgeoise s'est impliquée dans la lutte contre le Covid-19, en particulier le personnel de santé". Le choc s'est révélé puissant pour les familles, les enfants et les jeunes.

Le canton de Fribourg dénombre à ce jour 499 décès et 39'000 cas positifs, a dit Anne-Claude Demierre, qui s'arrêtera à fin 2021 après trois législatures au gouvernement. La task force ad hoc a occupé quelque 500 personnes. Pas moins de 65% de la population fribourgeoise a reçu à ce jour au moins une dose de vaccin.

Développement durable

"Le Conseil d'Etat a aussi pu valider sa politique de développement durable, dont la politique climatique", s'est réjoui Jean-François Steiert. Les moyens financiers dédiés ont été plus que doublés en une législature. Fribourg est en outre le premier canton à avoir mis en consultation une loi sur le climat il y a un mois.

"Les créations d'emplois dans le canton ont dépassé la croissance démographique ces cinq dernières années", a noté Olivier Curty, en charge de l'économie et de l'énergie. Quant au grand argentier Georges Godel, qui, à près de 70 ans, se retirera aussi, il a loué la "bonne maîtrise" des finances dans le contexte de la pandémie.

Ecoles et culture ont eu à souffrir de cette dernière, a souligné Jean-Pierre Siggen, ministre de tutelle de ces domaines. Pour sa part, Didier Castella, chargé de l'agriculture et des institutions, élu en cours de législature en remplacement de Marie Garnier, a salué la sensibilisation aux circuits courts survenue depuis 18 mois.

Projets freinés

Outre une offre en transports publics étoffée de 20%, Jean-François Steiert a encore parlé en vrac de la loi sur la mobilité, de la nouvelle loi sur la politique foncière active, de la nouvelle loi sur le tourisme, de la réforme fiscale des entreprises, la réforme de la caisse de pension de l'Etat et de l’administration 4.0.

Le président du Conseil d'Etat a évoqué plus loin le campus agricole de Grangeneuve-Posieux. D’autres projets, en revanche, ont été freinés et n’ont pas encore abouti, comme la construction des premiers bâtiments du site d'innovation Bluefactory, l’e-justice ou le désenchevêtrement des tâches entre l'Etat et les communes.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00