La Liberté

La fermeture des restaurants est «le prix à payer»

Interpellé par deux élus UDC en novembre déjà, le Conseil d’Etat fribourgeois justifie la fermeture des restaurants dans la lutte face au coronavirus. Il ne fournit toutefois pas de données précises concernant ses effets.

«Le monde de la restauration génère une activité économique importante dans notre canton et offre plus d’une dizaine de milliers de places de travail», rappellent deux députés UDC. © Keystone
«Le monde de la restauration génère une activité économique importante dans notre canton et offre plus d’une dizaine de milliers de places de travail», rappellent deux députés UDC. © Keystone

NM

Publié le 22.03.2021
Partager cet article sur:

Est-il justifié d’imposer la fermeture des restaurants face à l’augmentation des cas de Covid-19? C’est la question que posaient, début novembre déjà, les députés UDC Gilberte Schär et Roger Schuwey. Les deux élus demandaient notamment au Conseil d’Etat si des statistiques prouvent que ces établissement contribuent significativement à la propagation du virus. Ils rappelaient: «Le monde de la restauration génère une activité économique importante dans notre canton et offre plus d’une dizaine de milliers de places de travail».

Dans sa réponse, rendue publique lundi, le Gouvernement ne fournit pas de statistiques supplémentaires. Mais il explique: «Les établissements publics n’ont à aucun moment fait l’objet d’une stigmatisation. Ils ont été néanmoins identifiés comme des lieux de contamination potentiellement importants, à partir du moment où, contrairement à d’autres espaces publics, la durée des contacts est susceptible de s’y prolonger et le port du masque ne peut pas y être imposé au vu de la nature même des prestations proposées». Selon les autorités, la fermeture des restaurants est ainsi «le prix à payer pour envisager un retour à la vie normale».

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00