La Liberté

Un Sonderbund bien pacifique

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
06.03.2021

Terrasses. La crise provoquée par la pandémie altérerait-elle jusqu’à la perception des événements historiques dans leur vraie dimension? En fin de semaine dernière, lorsque les cantons de Suisse centrale et du Tessin ont martelé qu’ils laisseraient leurs terrasses des pistes de ski ouvertes malgré l’interdiction prononcée par le Conseil fédéral, une comparaison pour le moins audacieuse est tombée: on assiste à un véritable «Sonderbund des terrasses».

Vraiment? Est-ce que la rébellion contre la décision d’Alain Berset et de ses collègues d’empêcher l’exploitation de quelques tables mal alignées sous un préau de cabane peut être comparée à un événement historique qui a façonné la Suisse moderne? Il faut se souvenir que ce triste événement survenu en novembre 1847 était une guerre civile, opposant, à coups de canon et de fusils, la troupe fédérale commandée par le général Henri Dufour à l’escouade d’insurgés sécessionnistes et catholiques menée par le colonel grison Jean-Ulrich

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00