La Liberté

Un certain flou artistique demeure

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
12.08.2020

Après l’annonce du Conseil fédéral, les acteurs culturels, un peu soulagés, avancent dans l’incertitude

Tamara Bongard

Musique » «Nous sommes soulagés d’avoir une perspective positive, même si nous ne savons pas dans quelles conditions nous pourrons travailler cet automne», réagissait ce mercredi Anya della Croce, coordinatrice romande de Petzi, la Fédération suisse des clubs et des festivals de musiques actuelles. Car si le Conseil fédéral a décidé d’autoriser à nouveau les manifestations de plus de 1000 personnes dès le 1er octobre, les organisateurs devront respecter des mesures de protection sévères et obtenir l’aval des autorités cantonales. Des critères qui devront être définis d’ici au 2 septembre.

Et c’est bien le détail de ces critères qui inquiète Anya della Croce. Mais pas seulement. L’incertitude qui plane sur le milieu culturel depuis février n’est pas dissipée alors

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00