La Liberté

Réfléchir à la diversité et s’y préparer

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
25.09.2020

Les Suisses seront-ils minoritaires dans leur pays? Pour Ganga Jey Aratnam, il ne faut pas en avoir peur

Ariane Gigon, Zurich

Immigration » «Les Suisses devraient mieux connaître l’hyperdiversité régnant dans leur pays et pourraient s’y préparer en suivant des cours d’intégration»: cette proposition du sociologue Ganga Jey Aratnam a déchaîné les passions en Suisse alémanique. Son but, explique-t-il, est de mettre en lumière des faits dont la majorité d’entre nous n’est pas consciente. Ainsi, depuis plusieurs années, plus de la moitié des mariages célébrés en Suisse le sont avec au moins un étranger.

Né en 1972 au Sri Lanka et arrivé en 1995 en Suisse, Ganga Jey Aratnam, médecin et sociologue, se penche depuis plusieurs années sur les questions de travail, de migration, d’égalité, de richesse et de droits humains. Le but de ses propositions n’est pas de provoquer, explique-t-il, ni «de dire que les Suisses doivent apprendre à cuisiner des bolani afghans ou des kadaïfs turcs, mais qu’ils doivent être informés». Entretien.

Des cours d’intégration pour les autochtones?

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00