La Liberté

Le choc des phrases, le poids des images

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
23.04.2020

Philippe Castella

Deux hommes, deux petites phrases et deux trajectoires qui prennent des directions diamétralement opposées. La comparaison est cinglante entre les deux conseillers fédéraux romands. Le Fribourgeois Alain Berset fait le buzz avec son précepte «il faut agir aussi vite que possible mais aussi lentement que nécessaire». Celui-ci est détourné sur les réseaux sociaux et transformé en tee-shirt. Un autre tee-shirt fait carrément du ministre de la Santé le père de la nation, qu’il faut écouter.

Tout autre est le sort du Vaudois Guy Parmelin. Le voilà vilipendé sur les réseaux sociaux et contraint de rétropédaler pour une petite phrase malheureuse lâchée dans la presse dominicale: «L’aide de la Confédération ne doit pas devenir un oreiller de paresse.» Comble de l’ironie, le peu bili

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00