La Liberté

La jeunesse n’est pas à l’abri

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
28.08.2020

Les 20 à 29 ans représentent un tiers des cas positifs depuis début juin. Avec le risque de subir des séquelles et de mettre en danger les tranches d’âges supérieures

Thierry Jacolet

Propagation » Le SARS-CoV-2 n’a pas pris de vacances cet été en Suisse. Il s’est incrusté dans les fêtes privées, les bars et clubs de sport notamment. Avec un petit faible pour les jeunes adultes qui fréquentent ces lieux de brassage de la population. C’est chez les 20-29 ans que le virus circule le plus chaque jour depuis le 20 juillet en Suisse, loin devant les 30-39 ans. En moyenne, un tiers des nouvelles infections quotidiennes émergent même de cette tranche d’âge depuis début juin. Dans le canton de Genève, plus de 50% des cas positifs concernent les personnes âgées de 20 à 39 ans contre 27% en mars-avril. C’est grave, docteur?

1 » Pourquoi sont-ils plus infectés?

Vacances, cela rime plus avec insouciance qu’avec vigilance chez bon nombre de jeunes adultes. Après trois mois de semi-confinement, l’&e

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00