La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Impôt anticipé: une consolation pour les partis de gauche

Les Suisses disent une nouvelle fois non à une réforme de la fiscalité touchant les entreprises, au grand dam d’Ueli Maurer

Philippe Castella

Publié le 26.09.2022

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Partager cet article sur:

Fiscalité » Cela ressemble à une victoire de consolation pour la gauche. Battue sur la réforme de l’AVS, elle peut célébrer une victoire en matière de fiscalité: les Suisses ont dit non à 52% à l’abolition de l’impôt anticipé qui vise les intérêts des obligations suisses. «C’est une victoire plus grande que celle de la droite sur l’AVS en termes de voix», tente de se réconforter Samuel Bendahan. «Mais c’est clair que l’AVS est un sujet beaucoup plus concernant pour la population», reconnaît le vice-président du PS.

Pour le Vaudois, «c’est surtout une victoire sur la question de la défense des classes moyennes et populaires. C’est à eux désormais de profiter des réformes fiscales.» Il se réjouit que «ce message ait été

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11