La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Coop et Migros accusés de favoriser la viande conventionnelle

Greenpeace accuse la grande distribution de ne pas suffisamment mettre en avant le bio et les alternatives végétariennes

Chez Migros, comme chez Coop, la viande traditionnelle est mise en avant, accuse Greenpeace. © Keystone-archives
Chez Migros, comme chez Coop, la viande traditionnelle est mise en avant, accuse Greenpeace. © Keystone-archives

Sophie Dupont

Publié le 10.08.2022

Temps de lecture estimé : 9 minutes

Partager cet article sur:

Elevage » Les stratégies marketing de Coop et Migros boostent-elles la consommation de viande conventionnelle au détriment du bio et des alternatives végétariennes? Dans un document de campagne, Greenpeace s’attaque aux deux leaders de l’alimentaire, lesquels détiennent à eux seuls 80% des parts de marché (en incluant Denner, filiale de Migros).

L’ONG, engagée dans la campagne du «oui» à une Suisse sans élevage intensif, suspecte Coop et Migros d’empêcher une baisse de la consommation de viande, pourtant nécessaire pour lutter contre le réchauffement. «Elles sont responsables de rendre accessible l’alimentation durable à tout le monde et d’aider les consommateurs à faire le bon choix de produits», martèle Alexandra Gavilano, experte en systèmes alimentaires durables à Greenpeace.<

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11