La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Commentaire: il est temps de laisser entrer de l’air frais au Conseil fédéral

Ueli Maurer quitte une équipe en plein dysfonctionnement. L’occasion peut-être de repenser la répartition des départements, pour faire entrer un peu d’air frais au Conseil fédéral

Philippe Castella

Publié le 04.10.2022

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Partager cet article sur:

Tensions, fuites, croche-pieds, affaires, dossier européen embourbé : le Conseil fédéral dysfonctionne et, malgré ses écarts répétés au principe de collégialité, ce n’est pas Ueli Maurer qui en est à l’origine. Son départ pourrait toutefois changer la donne, car il offre l’occasion d’insuffler une nouvelle dynamique à une équipe qui en a furieusement besoin.

L’origine du mal est à rechercher dans la répartition des départements qui s’est faite après les élections de Viola Amherd et Karin Keller-Sutter en 2018. Sur fond de tensions et de rivalités entre les deux élus libéraux-radicaux (Cassis et Keller-Sutter), la composition de l’équipe a été faite en dépit du bon sens, avec nombre de joueurs utilisés à contre-emploi. Comme si un en

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11