La Liberté

Cassis sous pression

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
05.12.2019

L’assaut des Verts contre un siège libéral-radical au Conseil fédéral vise un ministre à la ligne fluctuante

Christiane Imsand et Philippe Boeglin

Bilan » En poste depuis deux ans, le chef du Département des affaires étrangères (DFAE) Ignazio Cassis a eu le temps de se faire des ennemis. Déçue par le virage à droite opéré par le libéral-radical tessinois après l’ère du centriste Didier Burkhalter, la gauche ne manque pas de l’étriller chaque fois qu’il semble donner des gages à la droite et aux milieux économiques. C’est le jeu de la politique, mais le Tessinois prête le flanc à la critique en adoptant des positions polémiques qui le contraignent régulièrement à de pénibles reculades.

Lire aussi » Ignazio Cassis a survolé le scrutin (21.09.2017)

1. Europe: l’impasse sur l’a

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00