La Liberté

Le monde entier pleure Ayrton Senna

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
01.05.2020

 Dans le rétro – 1er mai 1994 » Premier mai: fête internationale du travail. Premier mai: jour où, dans le patrimoine fribourgeois, les enfants s’en vont chanter de porte en porte le retour du joli mois de mai. Sauf cette année, ça va de soi… Le premier mai: jour aussi de deuil pour les amoureux de la formule 1. Le 1er mai 1994, Ayrton Senna se tuait au GP de Saint-Marin à Imola.

Vingt-six ans plus tard, je m’en souviens encore comme si c’était hier. C’était un dimanche après-midi. Un dimanche après-midi de télévision et de paresse où, pas trop motivé de me bouger, je m’étais autoconfiné sur mon canapé. Quoi de mieux qu’une petite sieste vespérale devant le Grand Prix de formule 1, avec le ronronnement des moteurs et le commentaire de Jacques Deschenaux comme berceuse?

C&rsquo

Dans la même rubrique
suivez-nous sur insta

 

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00