La Liberté

«Nous savons enfin sur quel pied danser»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Quelques nuages se dissipent dans le ciel fribourgeois, mais Raphaël Berger se montre encore très prudent. © Charles Ellena - archives
Quelques nuages se dissipent dans le ciel fribourgeois, mais Raphaël Berger se montre encore très prudent. © Charles Ellena - archives
Partager cet article sur:
12.08.2020

La décision d’autoriser à nouveau les manifestations de plus de 1000 personnes à partir du 1er octobre est plutôt bien accueillie par Raphaël Berger, directeur général de Fribourg-Gottéron.

François Rossier

Les clubs de football et de hockey sur glace, qui attendaient avec impatience l’annonce des nouvelles mesures du Conseil fédéral, sont fixés: les événements rassemblant plus de 1000 personnes seront autorisés, sous condition, à partir du 1er octobre. Le directeur général de Gottéron Raphaël Berger réagit.

Après des semaines et des mois d’incertitudes, vous devez être soulagé par l’annonce du Conseil fédéral, non?

Bien sûr. Il y avait la crainte de voir la limite des 1000 personnes être prolongée jusqu’à la fin de l’année, ou pire à jusqu’à la fin mars. Aujourd’hui, nous avons du concret, sur lequel nous pouvons baser notre réflexion. On sait enfin sur quel pied danser, même si la danse ne s’annonce pas simple.

Même s’il p

Dans la même rubrique
suivez-nous sur insta

 

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00