La Liberté

«Mes bien chers enfants…»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
«Mes bien chers enfants…»
«Mes bien chers enfants…»
Partager cet article sur:
02.12.2020

C’est Benoît Jecker qui l’écrit. Il dispute sa première saison professionnelle avec le club de son enfance, Fribourg-Gottéron, après avoir successivement porté les maillots de Davos, Bienne et Lugano.

Babalou. Mes bien chers enfants, petits et grands. Quelle joie de vous retrouver à lire le journal si nombreux! L’année avait pourtant bien commencé. Souvenez-vous: nous fêtions Nouvel-An sans nous poser trop de questions. Nous pouvions vivre notre vie sans nous douter que quelque chose allait bouleverser notre quotidien. Tout a commencé par ces feux de forêt qui ont durement touché l’Australie. Avant que ce trop fameux virus débarque à nos frontières alors qu’il était apparu seulement comme une menace lointaine.

Un tel événement paraîtra toujours lointain jusqu’à ce que des décisions inédites, tel le huis clos, tombent. Nous avons joué sans spectateurs lors des deux dernières journées du championnat. Et puis, tout s’est arrêté. Restaurants, magasins, fitness, théâtres, musées

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00