La Liberté

Un drôle de Tour de Suisse

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le jour de l’interview, Yves Corminbœuf est parti de chez lui, à Greng, pour rejoindre Fribourg avant d’aller à Zermatt. Le tout à la force des mollets. © Amandine Ruffieux
Le jour de l’interview, Yves Corminbœuf est parti de chez lui, à Greng, pour rejoindre Fribourg avant d’aller à Zermatt. Le tout à la force des mollets. © Amandine Ruffieux
Partager cet article sur:
23.06.2020

En ce mois de juin, Yves Corminbœuf a décidé de travailler à vélo. Ce qui a représenté 2200 kilomètres

Patrick Biolley

Cyclisme » Avec Yves Corminbœuf, tout part souvent d’une «idée à la con» comme il le dit si bien. Après avoir fait crapahuter les amateurs de cyclo-cross dans les rues d’Estavayer-le-Lac, autour de la ferme familiale de Ménières ou de nuit à Payerne, il a décidé de vérifier l’adage: on n’est jamais mieux servi que par soi-même.

Décorateur dans le civil, il a proposé à Caran d’Ache, pour qui il travaille de manière indépendante depuis huit ans, de parcourir la Suisse à vélo pour refaire les vitrines d’une quinzaine de papeteries. Au total, ce sont 2200 kilomètres que le Fribourgeois a parcourus à la force des mollets avec une charrette de 25 à 40 kg accrochée à sa bécane. Un tour commencé au début juin qui se terminera la semaine prochaine à Lucerne.

Cyclisme à repenser

Le défi a germé l’hiver passé, bien avant que la crise n’emporte tout sur son passage. «A la base, il y aurait dû y avoir un petit budget, un film et des annonces, mais nous avons dû réduire la voilure. J

Dans la même rubrique
suivez-nous sur insta

 

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00