La Liberté

C’est petit, c’est honteux, c’est mesquin

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Suisse-Belgique, match aller (2-1), avec Gaëlle Thalmann dans les buts. Keystone-archives
Suisse-Belgique, match aller (2-1), avec Gaëlle Thalmann dans les buts. Keystone-archives
Partager cet article sur:
05.12.2020

Jean Ammann

Chronique

Psychologie. J’ai eu, mardi, une pensée pour Gaëlle Thalmann, bannie du jeu par la faute du Covid-19. Quelle rage! Alors que la Suisse jouait sa qualification pour l’Euro 2022, la titulaire indiscutable était mise en quarantaine: le virus la condamnait à la télévision, exilée sur son canapé. Puis, j’ai regardé le reflet filmé du match Belgique-Suisse… 4-0, la piquette, la gifle. Et j’ai vu le troisième but. Mon Dieu. Un rouleau. A la 73e, Elvira Herzog, 20 ans, qui remplace Gaëlle Thalmann, sort en terre inconnue, tend un poing, un poing-virgule serait plus juste, et dégage la balle dans son filet… «Elle boxe à côté», se désole le commentateur de la RTS. Voilà. Elle n’était déjà pas très innocente sur le premier but, qui aurait dû lui passer le goût des ave

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00