La Liberté

Avec la blessure, j’ai appris à dire stop

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
22.01.2021

Ski alpin. » Parole d’expert

Je vous écris depuis Hérémence. Je suis arrivée à la maison lundi soir, pour y rester quatre jours. Je prendrai ensuite la direction de Kronplatz où on disputera un géant mardi. Le géant, justement: la 20e place obtenue le week-end dernier à Kranjska Gora m’a fait énormément de bien. Voilà trois ans que je n’avais plus intégré le top 20 dans cette discipline. Je ne m’y attendais pas du tout sur cette piste difficile et verglacée. Depuis ma blessure, j’éprouve davantage de difficultés en géant qu’en slalom.

Je pense que c’est une histoire de mental. C’est en géant que j’avais chuté et que je m’étais blessée. On atteint aussi une plus haute vitesse dans cette discipline. Il me faut plus de temps pour retrouver toute la confiance. Il faut savoir qu’un retour de blessure n’est pas que physique. Bien sûr qu’il a fallu travailler fort au niveau de la condition physique. Mais aujourd’hui, même si j’éprouve parfois encore quelques douleurs, ce n’est pas ce

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00