La Liberté

Troistorrents, «un projet supercool»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Julie Bulliard (à droite) a choisi le club de Troistorrents pour continuer sa progression. © Charly Rappo
Julie Bulliard (à droite) a choisi le club de Troistorrents pour continuer sa progression. © Charly Rappo
Partager cet article sur:
10.06.2020

Partie à Nyon l’hiver passé, la meneuse fribourgeoise Julie Bulliard rebondit dans le Chablais valaisan

Pierre Salinas

Basketball » Que sait-on de la saison 2020-2021 de SB League féminine? Qu’elle débutera, si la crise sanitaire continue d’être sous contrôle, en octobre prochain. Comme prévu. Mais encore? Qu’elle doit d’ores et déjà déplorer le forfait de Riva, champion de Suisse en 2008 et vainqueur de la plus prestigieuse des Cou pes nationales huit ans plus tard. En proie à des soucis récurrents d’effectif, le club tessinois a en effet choisi de repartir de l’étage inférieur.

A n’en pas douter aussi, l’exercice à venir verra Elfic Fribourg, qui a dévoilé son contingent la semaine passée, tenir le haut du panier. Comme d’habitude. Et ses principaux rivaux? Quid de Winterthour et de Troistorrents? Alors que les Zurichois n’ont encore rien laissé fuiter, les Valaisans construisent gentiment mais sûrement leur nouvelle équipe, à laquelle Julie Bulliard appartient désormais.

Tout le monde ne connaît pas Julie Bulliard. Formée à Sarine, la meneuse de 21 ans, shooteuse inflammable au cara

Dans la même rubrique
suivez-nous sur insta

 

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00