La Liberté

«Un sensible qui en imposait»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
André Winckler a été chroniqueur pour le foot et le hockey durant plus de 45 ans dans les colonnes de La Liberté. © Alain Wicht-archives
André Winckler a été chroniqueur pour le foot et le hockey durant plus de 45 ans dans les colonnes de La Liberté. © Alain Wicht-archives
Partager cet article sur:
03.07.2020

André Winckler, chroniqueur de foot et de hockey, auteur et gastronome, est décédé

Patricia Morand

Hommage » «Ce n’est pas parce que le club racle les fonds de tiroir qu’il doit fouiller les poubelles…» Dans La Liberté du 17 décembre 1999, André Winckler concluait son analyse sur la situation de Gottéron et les rumeurs de l’arrivée imminente de Roland von Mentlen, alors réputé pour n’avoir assumé que des mandats éphémères, sur cette phrase forte. Maître du subjonctif imparfait, l’historien avait le sens de la formule écrite ou orale. Auteur de plusieurs livres, amateur de bonne chère et de bons vins, il est décédé hier d’un malaise cardiaque. A 68 ans. «Sa stature imposante cachait une grande sensibilité», déclare le chef Pierrot Ayer.

Visage connu des terrains de foot et des patinoires, André Winckler a été chroniqueur sportif durant plus de 45 ans pour La Liberté. Il a été l’un des premiers correspondants de la rubrique sportive de ce quotidien. «Il a commencé le journalisme jeune, d’abord par des articles sur Fribourg II, puis sur le hockey et le FCF», se souvient Andr

Dans la même rubrique
suivez-nous sur insta

 

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00