La Liberté

Une bouffée d’air frais de 140 km

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Obligé de marcher lors des parties raides de l’ascension du Vanil-Noir, Etienne Pillonel a tout de même couru durant 90% du temps de son périple. © Alain Wicht
Obligé de marcher lors des parties raides de l’ascension du Vanil-Noir, Etienne Pillonel a tout de même couru durant 90% du temps de son périple. © Alain Wicht
Partager cet article sur:
25.10.2020

Parti samedi à 1 h du matin, Etienne Pillonel a couru du plus bas au plus haut point du canton. Et retour!

Pierre Schouwey

Course à pied » Dans le contexte actuel, alourdi par de nouvelles mesures restrictives, l’histoire d’Etienne Pillonel est une bouffée d’air frais bienvenue. Censé participer à une course de 150 km en Pologne ce week-end, le Fribourgeois de 48 ans a été contraint de revoir ses plans une semaine plus tôt. «Là-bas aussi, les conditions sanitaires se sont rapidement dégradées. Aussitôt la compétition annulée, je me suis mis en quête d’un programme équivalent dans la région», rembobine-t-il.


(vidéo: © Xavier Demeulemeester)

Jamais à court d’idées originales (lire ci-dessous), l’aventurier s’est rabattu sur un projet de longue date: rallier, à la course, le plus bas point du canton de Fribourg à son sommet le plus haut. Septante kilomètres s&e

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00