La Liberté

Nous courons, vous courez, ils courent

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
«Les courses vont être bondées, car les gens n’attendent plus que de mettre un dossard et d’avoir un objectif», estime David Girardet. © Charles Ellena
«Les courses vont être bondées, car les gens n’attendent plus que de mettre un dossard et d’avoir un objectif», estime David Girardet. © Charles Ellena
Partager cet article sur:
17.04.2020

Les joggeurs, nouveaux ou confirmés, ont pris nos forêts d’assaut. Réelle vocation ou simple effet de mode?

Pierre Salinas et Pierre Schouwey

Course à pied » A qui profite la pandémie de Covid-19 et les mesures de semi-confinement? Aux coureurs à pied, assurément, toujours plus nombreux à arpenter les sentiers du canton de Fribourg. Suivant le moment de la journée, certains lieux privilégiés tels que la forêt de Bouleyres à Bulle, celles de Belfaux ou le pont de Grandfey, sont pris d’assaut. Même constat pour les bords des lacs, que le soleil d’avril rend d’autant plus agréables à fréquenter.

La situation liée au coronavirus est pesante et, parce que les lieux dédiés au sport tels que fitness, salles de gymnastiques ou centres de tennis ont dû fermer, courir est l’un des rares moyens de se défouler. Mais ce sentiment de liberté n’est-il pas biaisé quand croiser devient un danger pour autrui? Et comment fidéliser ces nouveaux jo

Dans la même rubrique
suivez-nous sur insta

 

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00