La Liberté

Virage pour la protection de l’enfance

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
02.07.2020

L’ex-directrice d’Amnesty International, Manon Schick prend la tête de la Direction de l’enfance

Sophie Dupont

Jeunesse » L’Etat de Vaud engage Manon Schick pour remettre sur pied la protection de l’enfance. L’ancienne directrice d’Amnesty International, 45 ans, sera dès le 1er septembre à la tête de la nouvelle Direction générale de l’enfance et de la jeunesse. Elle aura pour mission de continuer la refonte du Service de protection de la jeunesse (SPJ), dont les importants dysfonctionnements avaient été révélés il y a deux ans (lire ci-après).

L’experte en droits humains, choisie hors du sérail de l’administration, devra relever le défi de changer la culture du service, en mettant l’intérêt supérieur de l’enfant au centre. «C’est une personnalité capable d’incarner les droits de l’enfant, qui a une compréhension fine des institutions et a toujours lutté contre les injustices», se réjouit Cesla Amarelle. La conseillère d’Etat en charge de la Jeunesse loue également les capacités managériales et de gestion financière de celle qui a dirigé Amnesty International pendant 9 ans. L’actuel

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00