La Liberté

Fraude suspectée à Avenches

Partager cet article sur:
01.07.2020

Soutiens Covid » Les députés disent leur indignation après la débâcle de DAY medical SA:

Le Grand Conseil vaudois a adopté hier une résolution urgente. Le texte demande au Conseil d’Etat d’examiner toute éventuelle fraude aux RHT et aux prêts Covid de la part de l’entreprise DAY medical SA et de dénoncer pénalement ces agissements le cas échéant. Le gouvernement a déjà réalisé en partie cette demande.

La résolution, qui demande également que le gouvernement fasse tout son possible pour que les RHT demandées par les employés de l’entreprise leur soient effectivement versées, a été déposée en urgence par la socialiste Valérie Induni.

La députée a rappelé que DAY medical SA a licencié le 11 mai sa quarantaine d’employés sans aucune consultation des partenaires sociaux. Le même jour, la PME d’Avenches active dans les analyses médicales a ouvert une procédure de faillite, tandis que la société Haemokinesis (qui avait racheté Day Medical SA en octobre 2018), basée en Australie, demandait aux clients de DAY medical SA de s’acquitter de leurs factures en cours sur un compte Haemokinesis.

Les employés se sont adressés au Ministère public du canton pour demander que des mesures soient entreprises pour éviter un siphonnage des actifs, a relevé la députée. Valérie Induni a expliqué qu’elle se basait sur des informations transmises par Unia et PME Magazine.

La société DAY medical SA aurait par ailleurs obtenu un prêt Covid de 250 000 francs et des prestations des RHT. «Le fait pour une entreprise de toucher un prêt Covid-19 et des RHT tout en procédant à un licenciement collectif et en lançant une procédure de faillite nous heurte particulièrement», a souligné l’élue. ATS

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00