La Liberté

«Une grande capacité d’adaptation»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
A Clos Fleuri, les résidents peuvent recevoir des visites pendant trente minutes dans une salle aménagée en fonction des mesures sanitaires. © Aldo Ellena
A Clos Fleuri, les résidents peuvent recevoir des visites pendant trente minutes dans une salle aménagée en fonction des mesures sanitaires. © Aldo Ellena
Partager cet article sur:
05.06.2020

Du semi-confinement au déconfinement, les foyers pour personnes handicapées ont appris à jongler

Kim de Gottrau

Institutions » «Le premier jour du confinement, c’était mon anniversaire, déclare Isabelle, 48 ans. Je n’ai pas pu le fêter.» Cette habitante de la résidence éducative de la Fondation Clos Fleuri à Bulle a trouvé la situation «embêtante et stressante»: ne plus travailler, ne plus voir sa famille.

Heureusement, les temps changent et les foyers accueillant des personnes en situation de handicap retrouvent également une nouvelle normalité. Isabelle ne peut pas encore retourner aux ateliers protégés mais, après des discussions par écrans interposés pendant des semaines, elle a revu ses parents et sa marraine. Clos Fleuri a récemment aménagé une salle de visites: une table surmontée d’une vitre en Plexiglas, des chaises de part et d’autre de la vitre et deux portes d’accès, par la ru

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00