La Liberté

Trois brunchs en comité restreint

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Si l’ambiance rurale reste garantie, cette année les convives devront appliquer diverses mesures sanitaires. © Alain Wicht-archives
Si l’ambiance rurale reste garantie, cette année les convives devront appliquer diverses mesures sanitaires. © Alain Wicht-archives
Partager cet article sur:
30.07.2020

Ce samedi 1er août, seuls quelques chanceux dégusteront le traditionnel repas à la ferme

Sophie Gremaud

Fête nationale » Durant le semi-confinement, la population a démontré un regain d’intérêt pour un mode de consommation plus local et proche de la terre, favorisant notamment la vente directe. Des ingrédients que l’on retrouve dans la recette du traditionnel brunch à la ferme du 1er Août. Pourtant ce samedi, la grande majorité des adeptes de la formule brunch devront célébrer la fête nationale à domicile, loin des odeurs de foin et du son des cors des Alpes. En effet, dans le canton de Fribourg, seules trois familles paysannes ont choisi de maintenir leur offre, contre une quinzaine en moyenne les années précédentes. Selon l’Union suisse des paysans (USP), cette baisse suit la tendance nationale, avec 150 adresses au lieu des 350 habituelles dans l’ensemble de la Suisse.

Alpages trop exigus

«C’est une année spé

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00