La Liberté

«Qu’ils reconnaissent leur erreur»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
La victime avait été admise aux urgences de l’HFR Riaz le 21 juin 2018. © Alain Wicht
La victime avait été admise aux urgences de l’HFR Riaz le 21 juin 2018. © Alain Wicht
Partager cet article sur:
10.08.2020

Après le décès d’une patiente de l’HFR en juin 2018, ses proches dénoncent une procédure interminable

Marc-Roland Zoellig

Justice » «Nous n’attendons que de pouvoir accorder notre pardon, mais il faudrait pour cela qu’il soit demandé…» Il y a un peu plus de deux ans, le 28 juin 2018, Marie* perdait sa maman âgée de 80 ans, hospitalisée une semaine plus tôt à l’HFR Riaz. Adressée aux urgences par son généraliste, qui avait constaté une dégradation générale de son état de santé, la vieille dame (souffrant d’insuffisances cardiaque et rénale) a été victime d’une erreur de manipulation de la part d’un médecin anesthésiste lors de la pose d’un cathéter censé permettre sa réhydratation.

Transférée aux soins intensifs de l’HFR Fribourg dans un état désespéré le 25 juin 2018 au matin, la malheureuse s’y est éteinte tr

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00