La Liberté

La sélection des médecins discutée

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
En 2018, il y avait 359 habitants pour un médecin dans le canton de Fribourg, contre 228 à l’échelle nationale. © Charles Ellena-archives
En 2018, il y avait 359 habitants pour un médecin dans le canton de Fribourg, contre 228 à l’échelle nationale. © Charles Ellena-archives
Partager cet article sur:
25.02.2021

D’après un expert, le test d’entrée pour les études de médecine favoriserait les germanophones

Nicolas Maradan

Santé » Fribourg manque de docteurs à son chevet. Ainsi, selon les chiffres de la Fédération des médecins suisses (FMH), il y avait 359 habitants par praticien dans le canton de Fribourg en 2018, tant dans les secteurs ambulatoire qu’hospitalier, contre 228 à l’échelle nationale. Comment expliquer cette pénurie? D’après un expert, le problème pourrait notamment venir de la formation. Ou, plus précisément, des conditions d’accès aux études de médecine. Il faut savoir qu’en Suisse, différents systèmes cohabitent. A Genève, par exemple, un concours marque le passage de la première à la deuxième année d’étude. L’Université de Fribourg, comme celles de Bâle ou encore de Zurich, a opté pour un numerus clausus initial.

!function(){"use strict";window.add

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00